Fraisez, Pressez… c’est descellé !

WAM'X® vous permet de déposer un élément prothétique à tenon en 5 à 10 minutes maximum. Fini les méthodes et les dispositifs complexes, aléatoires, ou longs à mettre en oeuvre !

Oubliez les méthodes et les dispositifs complexes, aléatoires, ou longs à mettre en oeuvre !

WAM'X® vous permet de déposer un élément prothétique à tenon en 5 à 10 minutes maximum.

A l'image de la clef WAMkey®, WAM'X® procède par dissociation entre la reconstitution coronaire et la dent support. Le desmodont n'est donc pas sollicité. Même sur dents mobiles, WAM'X® offre des résultats spectaculaires.

WAM'X est totalement atraumatique

La libre rotation des étriers laisse le tenon choisir librement sa trajectoire de désinsertion. De ce fait, les contraintes sur la racine sont moindres, limitant ainsi les risques de fracture. De ce fait, l'opération est totalement indolore pour le patient.

Dans certains cas (foyer apical sur dents postérieures, racines linguales ou palatines, ...) la chirurgie est quasiment impossible.
De par sa conception, WAM'X® vous permet d'accéder à toutes les parties de la denture, même aux dents les plus postérieures, et de desceller aisément le tenon (faux-moignon ou Richmond) pour accéder au canal à retraiter. Dans certains cas (foyer apical sur dents postérieures, racines linguales ou palatines, ...) la chirurgie est quasiment impossible. De par sa conception, WAM'X® vous permet d'accéder à toutes les parties de la denture, même aux dents les plus postérieures, et de desceller aisément le tenon (faux-moignon ou Richmond) pour accéder au canal à retraiter.

Protocole

Nouveau protocole - SuperQuick

Développés par le Dr Cauris Couvrechel (Paris), les étriers Super Quick vous permettent désormais de desceller un grand nombre d'ancrages corono-radiculaires en moins d'une minute.
Grâce à leur forme légèrement modifiée et un protocole astucieux, la préparation est nettement plus simple, plus rapide, et plus conservatrice car elle vous évite de fraiser au contact de la dent. Vous réalisez des économies tissulaires essentielles pour conserver l'effet férule.

Cas du Faux-Moignon

Créez une gorge sur les faces mésiale et distale de la reconstitution coronaire. Contrairement à ce qui était requis dans l'ancien protocole, cette gorge n'a pas à se situer à la jonction corono-radiculaire.

Par tests successifs, sélectionnez le plus petit des étriers capables d'être insérés dans ces encoches. Puis sélectionnez le plus petit des étriers capables de coulisser autour du moignon. Cet étrier doit idéalement venir buter sur le congé. Une fois les 2 étriers sélectionnés, placez-les dans la pince.
Réglez ensuite la vis pour éviter une trop grande ouverture et donc un choc sur les dents antagonistes lors du descellement.

Effectuez une séquence d’une à deux minutes d’ultrasons, au niveau des encoches dans le sens du descellement avec une contremasse en opposition et de l’eau en continu pour éviter l’échauffement. Pour une meilleure répartition des forces, vous pouvez appliquer une digue liquide sur la zone cervicale.

A l'aide de la pince, introduisez les étriers comme indiqué sur l'image ci-contre. Actionnez la pince. Lorsque l'étrier le plus grand bute sur le congé, le plus petit soulève alors la reconstitution corono-radiculaire dans l'axe du canal.

Cas de la couronne Richmond

A l'aide d'un disque ou d'une fraise adaptée, éliminez les faces mésiale et distale de la reconstitution coronaire

Créez une encoche sur les faces mésiale et distale de la reconstitution coronaire réduite. Contrairement à ce qui était requis dans l'ancien protocole, ces encoches n'ont pas à se situer à la jonction corono-radiculaire.

Par tests successifs, sélectionnez le plus petit des étriers capables d'être insérés dans ces encoches. Puis sélectionnez le plus petit des étriers capables de coulisser autour du moignon. Cet étrier doit idéalement venir buter sur le congé.
Une fois les 2 étriers sélectionnés, placez-les dans la pince

Effectuez une séquence d’une à deux minutes d’ultrasons, au niveau des encoches dans le sens du descellement avec une contremasse en opposition et de l’eau en continu pour éviter l’échauffement. Pour une meilleure répartition des forces, vous pouvez appliquer une digue liquide sur la zone cervicale. Réglez ensuite la vis pour éviter une trop grande ouverture et donc un choc sur les dents antagonistes lors du descellement.

A l'aide de la pince, introduisez les étriers comme indiqué sur l'image ci-contre. Actionnez la pince. Lorsque l'étrier le plus grand bute sur le congé, le plus petit soulève alors la reconstitution corono-radiculaire dans l'axe du canal.

Protocole standard - Universal

Après avoir analysé le cliché radio, localisez approximativement l'interface entre la reconstitution coronaire et la face occlusale de la racine. Fraisez progressivement la base de la reconstitution coronaire pour dégager un espace entre la reconstitution coronaire et la face occlusale de la racine et de façon à faire petit à petit apparaître le tenon.

Effectuez une séquence d’une à deux minutes d’ultrasons, au niveau des encoches dans le sens du descellement avec une contremasse en opposition et de l’eau en continu pour éviter l’échauffement.

Après les avoir choisis en fonction de leur taille, insérez chacun des étriers dans les orifices de la pince prévus à cet effet.

Réglez ensuite la vis pour éviter une trop grande ouverture et donc un choc sur les dents antagonistes lors du descellement.

Pince fermée, insérez les étriers dans l'espace fraisé. Tout en maintenant un doigt appliqué sur le sommet de l'élément prothétique, actionnez la pince pour provoquer le soulèvement de la reconstitution coronaire.

Dépose des reconstitutions corono-radiculaires : protocoles simplifiés

C. Perez & C. Couvrechel, Les Entretiens d’Odontologie Stomatologie, 2017

Résumé

Face à un échec endodontique, le retraitement orthograde est souvent la solution de première intention. Ceci implique la dépose des restaurations coronaires et corono-radiculaires.
Durant cette étape, la conservation maximale des structures dentaires saines doit être un objectif aussi important que le succès endodontique. Après l’analyse de la situation clinique, l’association en trois temps des techniques de dépose par vibration et par traction permet le démontage des reconstitutions corono-radiculaires en toute sécurité.

Ce protocole inclut un nouvel instrument qui concilie économie tissulaire, sécurité et réversibilité. L’inlay-core est préalablement préparé a minima par 2 encoches proximales.

La Wam’X SuperQuick®, agit par un mouvement de traction axial sur la restauration corono-radiculaire provoquant la rupture du materiau d’assemblage. La conception de la pince permet de donner une certaine liberté d’axe de traction afin d’éviter la fracture de la structure dentaire.

Mots clés : inlay-core, effet férule, dépose, adhésion

Article complet ici

Cas cliniques & vidéos

Protocole Universal

Protocole SuperQuick

1. WAM'X® permet-il de déposer aussi bien les faux-moignons (cores coulés) que les dents richmonds ?

Oui. La problématique est exactement la même. Dans le cas des faux-moignon, le praticien a même le choix entre desceller la couronne prothétique au préalable ou desceller l'ensemble (faux-moignon + couronne) avec WAM'X® comme s'il s'agissait d'une dent richmond

2. Peut-on desceller les faux-moignons à clavettes ?

Oui. Dans le cas d'un Inlay-core à clavette, le praticien devra simplement fractionner le faux-moignon en autant de segments que de tenons. En fait, dans la majeure partie des cas, la clavette se descelle spontanément du faux moignon pendant cette opération de fractionnement.

3. Peut-on réutiliser la prothèse ainsi descellée ?

A priori, celle-ci ne peut-être réutilisée que de façon provisoire. En effet, les dommages causés à la reconstitution coronaire sont trop importants pour que celle-ci soit réutilisable de façon permanente. Il ne faut toutefois pas oublier qu'en général, lorsqu'on décide de desceller une prothèse à tenon, c'est que la situation est déjà très défavorable. Le praticien n'a guère d'alternative :

  • Dépose du tenon + retraitement endodontique
  • Chirurgie apicale + obturation à rétro.
  • Extraction de la racine

4. Peut-on desceller si le tenon est solidaire d'un ou plusieurs autres éléments prothétiques ?

Oui. Mais le tenon doit être descellé séparément de tout autre élément. Pour cette raison, le protocole d'utilisation de WAM'X® prévoit de scinder les éléments prothétiques solidaires avant de procéder au descellement de la prothèse à tenon.

"Les produits WAM (WAMKey et WAM'X) deviennent vite indispensables à la pratique dentaire quotidienne. Il faut quelques séances d'adaptation mais après, on ne peut plus s'en passer. Les instruments sont bien conçus, et le SAV est au top. Bien sûr, on peut faire autrement (encore que dans certains cas, le WAM'X est la seule solution), mais c'est compliqué, tellement plus compliqué !"

Dr Alain GUYOBON - Saint Cyr l'Ecole (FRANCE) 2008.

"En tant qu’endodontiste, je n’aurais jamais pensé qu’enlever un tenon serait aussi facile et sûr."

Clara STRÖM DDS (Sweden)

"C’est de loin le dispositif le plus facile que je connaisse et le plus efficace. A ma connaissance, c’est vraiment un dispositif à avoir dans ses tiroirs."

Peter D. MILLER DDS (USA)

"Il existe peu de solutions disponibles pour le retrait de tenons. Et certaines de ces solutions ne sont pas aussi efficaces que cela. Mais celle-ci FONCTIONNE VRAIMENT !"

Irina BOVKA DDS (Germany)

Les produits